Arrière Pays cannois (2018)


Contact

L’arrière-pays cannois offre au promeneur des plans qui ondulent par vagues, jusqu'à se confondre avec l'horizon. Aux couleurs saturées du premier plan (intensifiées en post production), les différentes strates se succèdent et bleuissent et grisonnent au fur et à mesure qu'elles s'éloignent de l'observateur.
Pour embrasser un tel panorama, il convient de prendre plusieurs clichés (5 pour celui-ci). Les prises de vue doivent chacune se superposer sur une surface suffisante pour que la fusion donne un résultat satisfaisant. (ici avec Photomerge de Photoshop CS6). J’utilise un trépied et conserve les mêmes réglages pour chacun des clichés (au format « portrait »). On préfèrera l’utilisation d’un grand angle. Le résultat n’est satisfaisant que s’il propose une image avec une grande profondeur (diaphragme assez fermé).
Le format panoramique horizontal, statique par essence, renforce le sentiment d’immobilité et de permanence de la chaine de montagnes. Après la fusion, il faut recadrer la composition. J’aime beaucoup le rapport 1 pour 3 pour mes productions panoramiques.
NIKON D7100 – objectif : 18.0-140.0 mm f/3.5-5.6 – distance focale : 18,0 mm (35 mm : 27,0 mm) – Exposition : 1/125 s; f/11; ISO 110 – (Fichier RAW + post production ave cCamera RAW et Photoshop CS6)

Ajouté le

Disponibles en impressions d'art à partir de 22 €

Reproductions, Impressions sur toile, Impression sur métal

Commander une impression

 

Disponible en fichiers numériques à partir de 30 €

Acheter une licence

 

Créé avec Artmajeur